Aberrantes éoliennes

Dans La France Agricole du 21 juin, Gérard Lefèvre, un agri qui a travaillé au montage de nombreux parcs éoliens et qui produit de l’énergie via des panneaux photovoltaïques (donc pas fermé aux énergies renouvelables), s’interroge sur leur démantèlement après avoir rappelé les inconvénients de l’éolien (« Les nuits sont exemptes de vent au moins trois fois sur quatre », « le prix du kWh produit en éolien à l’heure actuelle est plus du double de celui du nucléaire »). « Les socles de 2 500 à 3 000 m3 de béton, armés d’acier très dense (supérieur aux bunkers « Todt ») seront impossibles à disloquer à terme pour espérer les restituer à l’agriculture, même à ressortir les fameuses « tallboy » larguées sur les « blocks » de Saint-Omer » explique-t-il avec une pointe d’humour. Passant sur « la pollution visuelle » et « la gêne technique pour la mécanisation agricole », il rappelle que le coût du raccordement des parcs au réseau a été évalué à environ 40 milliards d’euros par des spécialistes et s’interroge : « Ce réseau sera-t-il démantelé à terme ? »

email
Commentaires
  1. Ecir
  2. Alzine
    • un physicien
    • Marco
  3. yann
    • Douar
  4. Seppi
  5. Alex
    • dan
    • Ernst
  6. Alzine
  7. Climagol
  8. Visor

Répondre à Climagol Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *