Conflit d’intérêts

Dans La France Agricole du 12 juillet 2019, Pierre Blot réclame le droit d’utiliser des protections phytosanitaires « dans nos jardins aussi » : « Ce que je voulais et que je veux, c’est pouvoir me procurer des insecticides et des herbicides qui n’ont tué personne : le diméthoate et d’autres. Ils sont utilisés dans d’autres pays et ils ont fait leurs preuves dans nos luttes contre les ravageurs de nos jardins et de nos arbres fruitiers, ces insectes qui détruisent nos cultures ou les rendent impossibles ou immangeables. » Pierre Blot « (n’exclut) pas une formation obligatoire pour ceux qui n’auraient pas les connaissances voulues » et rappelle une anecdote qui en dit long sur certains conflits d’intérêts : « Il y a une vingtaine d’années, dans une lettre, j’avais déjà évoqué ce sujet. La semaine suivante, dans le courrier des lecteurs, une réaction contestant mes propos était publiée. Sur Internet, j’avais pu constater que cette personne était très engagée dans le commerce international des produits bio… »

email

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *