Chic, le lobbying des ONG à l’Assemblée va bientôt pouvoir être (en partie) mesurable !

Lorsqu’ils reprennent un amendement suggéré par un représentant d’intérêts, les parlementaires des groupes LREM et Modem s’engageraient à le « sourcer ». C’est-à-dire à indiquer quel lobby (entreprises, ONG, syndicats, etc.) le leur a suggéré. C’est la proposition des députés Sylvain Waserman (par ailleurs vice-président de l’Assemblée nationale), Nicolas Démoulin et Ludovic Mendes. Une préconisation, mais pas une règle contraignante car la liberté d’amender des élus de la nation est constitutionnelle. De quoi permettre de sourcer l’influence des ONG écologistes qui se d’autant moins comme des lobbies qu’elles prétendent lutter contre. Le fait qu’il s’agisse seulement d’une préconisation ne permettra pas de mesurer tout leur poids (rendre obligatoire cette pratique n’empêcherait pas plus la dissimulation) mais c’est un début !

email
Commentaires
  1. Seppi
    • Ernst
  2. Alzine
    • Zygomar
  3. Zygomar

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *