Générations Futures a encore frappé !

Dans son éditorial du 14 juin, Philippe Pavard nous présente un cas d’école de lobbying écologiste agressif : Générations Futures (GF).

Comme nos lecteurs ne l’ignorent pas, l’association est « ouvertement financée par des poids lourds du bio (Biocoop, Distriborg, Léa Nature, Botanic) » et « distille régulièrement des ‘pseudo-études’ anxiogènes qui ne valent pas tripette scientifiquement mais qui retiennent systématiquement l’attention de la presse ».

Et le rédacteur en chef adjoint de La France Agricole de rappeler que « la puissance d’un lobbying et d’une stratégie d’influence (…) n’est pas seulement l’argent mais (…) surtout l’accès aux médias ».

L’AFP tome dans le panneau
Démonstration cette semaine avec « une communication une nouvelle fois alarmiste de GF sur les résidus phyto dans les fruits et légumes, reprise en boucle alors qu’une très faible proportion des analyses est au-dessus des limites maximales légales. »

Résultat : « nombreux sont les médias à tomber dans le panneau comme l’AFP qui préfère titrer sur des résidus de pesticides dans trois-quarts des fruits non bio plutôt que sur ce fait rassurant. Curieusement, le directeur de GF s’est retrouvé lundi dernier invité durant « La Matinale » d’Europe 1 sans qu’il n’y ait en face une seul scientifique ou représentant d’une agence sanitaire pour le contredire. »

Zéro esprit critique dans les médias
« Cette énième campagne pipeau de GF, reprise ad nauseam sans la moindre trace d’esprit critique par tant de journaux, a de quoi rendre vert de rage », commente dans la foulée, agacé, sur Twitter le journaliste scientifique Florian Gouthière (ex-Magazine de la Santé).

Et Philippe Pavard de conclure en rappelant que « depuis la loi Sapin 2, les ‘représentants d’intérêts’, appellation officielle des lobbies, sont inscrits dans un registre de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) » et que GF « y est répertorié depuis 2018 ». Pour ceux qui auraient encore un doute sur la vraie nature de cette association

email

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *