Les antispécistes ne savent plus quoi faire de leur argent

Nos lecteurs le savent, le lobby « antispéciste » ne manque pas de moyens car il prépare le terrain à l’industrie de la viande artificielle qui intéresse de nombreuses entreprises de la Silicon Valley. En voici une nouvelle démonstration rapportée par Rémi Hugon, gérant de Viande Nature Jura dans le courrier des lecteurs de La France Agricole du 14 juin dernier : « le jour où La France Agricole a publié le texte autorisant en expérimentation la vidéo en abattoir, Direct Action Everywhere (DxE) sur son site Internet a offert 5 000 euros à toute personne transmettant copie de ces vidéos ». Il faut bien entretenir le business de la peur !

email
Commentaire
  1. Climagol