L’impact des ONG : décisif selon le patron des patrons

Geoffroy Roux de Bézieux

« Les ONG ont acquis une influence sur l’opinion, sur les consommateurs, sur nos collaborateurs, dont l’impact est parfois plus fort que celui de certains syndicats » explique Geoffroy Roux de Bézieux, le président du Medef, dans L’Usine Nouvelle du 23 mai 2019. Il a rencontré une trentaine d’ONG et souhaite instaurer un dialogue permanent avec elles. Son constat « semble partagé par la CFDT, qui porte des projets communs avec les ONG, faute de trouver des syndicats avec lesquels s’allier ». Il continue : « Certaines ONG ont compris qu’elles pouvaient avoir un impact très concret et opérationnel sur le comportement des entreprises en les challengeant ». « Au travers de la RSE, elles ont trois leviers d’action : les investisseurs, qui deviennent de plus en plus exigeants, les consommateurs, et désormais les collaborateurs, de jeunes diplômés déclarant ne pas vouloir travailler dans les entreprises qui ne se soucient pas de l’environnement. Si les meilleurs éléments ne veulent plus venir chez vous, ça va être un problème » Bref, à coté, Monsanto et Cie, c’est du pipi de chat ! Le puissant syndicat des patrons a donc décidé « d’organiser un dialogue permanent avec (les ONG), d’autant qu’elles sont très nombreuses et que se pose la question de leur représentativité ! » Une interrogation en forme d’avertissement ? Qu’on ne nous dise pas ensuite qu’il n’y a pas de très puissants lobbies écolos en France et dans le monde.

email
Commentaires
  1. Seppi
  2. Daniel
    • douar
  3. Mikaelkel2

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *