Les végans, idiots utiles de l’industrie de la viande artificielle

Mad chemist in the lab doing reaction – studio shoot

Dans son éditorial du 3 mai 2019, Yvon Herry, le rédacteur en chef web de La France Agricole, écrit que les militants végans sont qualifiés d’ « idiots utiles » de l’industrie de la viande artificielle par certains observateurs. Il veut bien sûr parler de la viande in vitro (dite « propre » par ses promoteurs), un secteur « qui se voit un avenir radieux en milliards de dollars et intéresse les patrons de la Silicon Valley ou d’autres grands groupes ». « Ne prenons pas cela à la légère », alerte Yvon Herry, « voyons-y une convergence d’intérêts » (qui en rappelle une autre), « avec notamment le financement d’ONG par certains d’entre eux ». Et de citer dans la foulée un cas emblématique : « La fondation Open Philanthropy, dirigée par des anciens de Facebook, a ainsi accordé en 2017 un don de 1,14 million d’euros à l’association française L214 pour soutenir le bien-être des poulets de chair en France, se félicitant de ses actions contre les œufs en cage. » Et devinez quoi ? « Il y a deux semaines, l’association manifestait sur ce sujet à Rennes… » La logique est la suivante, selon Yvon Herry : « Plus l’élevage sera discrédité dans l’opinion et plus de gens seront convaincus qu’il ne faut plus manger de ‘viande sur pied’ ou en manger moins. Et évidemment, plus les investisseurs ayant placé leur argent dans les start-up de la viande produite en laboratoire feront des bénéfices ».

Lire aussi :
> « Panique dans l’assiette / ils se nourrissent de nos peurs » : entretien avec Gil Rivière-Wekstein

email
Commentaires
  1. Marc
    • YaPuKa
  2. YaPuKa

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *