La magouille apicole

Le dernier rapport de la DGCCRF a révélé la francisation de kiwis italiens mais aussi une fraude semblable dans le secteur apicole dont les media ont moins parlé. Ce scandale montre l’étendue de l’opacité qui règne dans le business de l’apiculture française. Le texte de la DGCCRF est rédigé de telle manière qu’il dédouane les apiculteurs impliqués dans la magouille. Et pourtant…

Un logisticien (un transporteur) pour le compte d’un importateur français maquillait des fûts de miel d’origine étrangère. Des apiculteurs et des grossistes achetaient ces fûts pour les revendre après conditionnement sur des marchés. Évidemment, selon la DGCRRF, les apiculteurs revendeurs ont été trompés.

Qu’un apiculteur vendeur direct achète à des collègues du miel pour compléter sa gamme ou en cas d’insuffisance de récolte, on peut comprendre. Mais acheter chez un grossiste des fûts et ensuite mettre en pot pour vendre sur les marchés directement à des consommateurs, il ne faut pas se moquer des gens. On se doute que les apiculteurs devaient arborer sur les lieux de vente la collection de logos anti-pesticides ou anti-ogm. Dans le milieu apicole, tout le monde connaissait cette magouille et depuis de nombreuses années. L’omerta a pourtant perduré et perdure encore!

email
Commentaires
  1. Visor
    • douar
    • Ernst
  2. Daniel
    • Ernst
    • JG2433
  3. GerardoOxymn