La délation et après quoi ?

Le président de la FRSEA Bretagne a alerté les autorités du scandale que constitue la dernière campagne de com’ anti-pesticides d’Eaux et Rivières de Bretagne (association adhérente de FNE).

Cette association souhaite livrer à la vindicte populaire les agriculteurs qui utilisent du glyphosate. Une méthode mise en œuvre sous d’autres formes dans d’autres régions contre l’utilisation des pesticides. Depuis quelques semaines, des actions violentes se développent dans les campagnes avec le soutien explicite d’ONG nationales.

Celle-ci jouent toutes délibérément un jeu dangereux. Jusqu’à présent, les agriculteurs ont fait preuve de modération dans les réactions mais le risque d’un accident n’est pas à écarter. Il ne faut pas se tromper, ce risque est une composante de la logique politique de soutien à ces actions. Cette stratégie a été mise en œuvre à Sivens, à Notre Dame des Landes, lors des fauchages de parcelles. Le silence des pouvoirs publics face à la multiplication de ces actions est insupportable.

email
Commentaires
  1. Daniel
  2. Alzine
    • dany varoquier
  3. Alzine
    • Visor

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *