Attaque en Nouvelle-Zélande : le terroriste se définit comme un « écofasciste par nature »

Le 15 mars, une effroyable attaque terroriste en Nouvelle-Zélande a entraîné la mort d’une cinquantaine de personnes dans deux mosquées de Christchurch. Tous les grands médias français précisent que l’auteur présumé de cette attaque est un « raciste d’extrême droite ».

En revanche, hormis TV5Monde, aucun d’entre eux n’indiquent pas ses liens avec l’écologisme, alors que l’essentiel des médias anglo-saxons précisent que ce terroriste se présente comme « un écofasciste par nature ». C’est clairement ce qui ressort du manifeste de 74 pages, intitulé The Great Replacement et mis en ligne par l’assaillant. Dans ce document, il précise les motivations de son crime, parmi lesquelles la question environnementale. Dénonçant l’industrialisation et l’urbanisation, il s’en prend aussi à la surpopulation : « L’environnement est détruit par la surpopulation. Nous, Européens, faisons partie des groupes qui ne surpeuplent pas le monde. Ce sont les envahisseurs qui peuplent le monde. Tuez les envahisseurs, tuez la surpopulation et, ce faisant, sauvez l’environnement. » Et d’ajouter : « L’Europe de demain n’est pas une Europe du béton et de l’acier, du smog et des câbles, mais une Europe de forêts, de lacs, de montagnes et de prairies. »

Ce manifeste contient un chapitre entier consacré à l’environnement, intitulé « Le nationalisme vert est le seul véritable nationalisme ». Ill affirme : « Il n’y a pas de conservatisme sans nature, il n’y a pas de nationalisme sans environnementalisme, l’environnement naturel de nos terres nous a façonnés comme nous l’avons façonné. » Il critique ensuite la gauche pour avoir mis la main sur les questions environnementales : « Pendant trop longtemps, nous avons permis à la gauche de coopter le mouvement écologiste pour répondre à ses propres besoins. La gauche a contrôlé toutes les discussions sur la préservation de l’environnement tout en présidant simultanément à la destruction continue de l’environnement naturel lui-même par l’immigration massive et l’urbanisation incontrôlée, tout en n’offrant aucune véritable solution aux deux problèmes. »

email
Commentaires
  1. zygrolar
  2. Daniel
    • cdc
  3. Visor
  4. JG2433
  5. Seppi
  6. Seppi

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *