L’avantage du bio : « une grande souplesse » dans les contrôles

Florent Guhl, directeur de l’Agence Bio, est interrogé dans l’édition de samedi de Ouest France :

A la question concernant les contrôles, le directeur se moque de la réalité :

« La chance du Bio, c’est que les contrôles ont été privatisés. Comme le contrôle technique des véhicules. Avantage : une grande souplesse. L’essor du Bio est absorbé par ces entreprises. Ces opérateurs indépendants ont eux-mêmes des comptes à rendre. C’est bien différent et beaucoup plus exigeant que l’auto-contrôle des industriels. »

Comparer la certification bio avec les procédures d’autocontrôle qualité faites pas les entreprises n’a pas de sens. Qu’un fonctionnaire ose ce type de comparaison démontre largement l’incompétence du personnage.

L’agence du bio, qui est un établissement public, devrait faire le ménage suite au rapport de la DGCCRF. Surtout le directeur de l’agence devrait s’interroger sur la qualité des autocontrôles dans la filière bio pour prendre en compte des risques sanitaires récurrents comme par exemple les farines contaminées au datura.

 

email
Commentaires
  1. Daniel
  2. Albatros
  3. dan
    • Ernst
      • Pierre Yves Morvan
    • Marco
      • dan
        • Marco
          • JG2433
            • Marco
              • JG2433
          • dan
            • Visor
            • Marco
              • dan
              • zygrolar
              • Seppi
            • Marco
              • dan
              • douar
              • Marco
              • Seppi
  4. Pierre Yves Morvan
    • Visor
  5. Marco
    • Seppi
  6. Jyc
    • Marco
      • Marco
        • dan
          • Seppi
          • Marco
            • dan
              • Marco
          • yann
  7. yann