Chambres d’agriculture : rien ne change !

Les élections départementales aux chambres d’agriculture ont eu lieu. Les résultats montrent que les agriculteurs sont à la fois raisonnables et responsables. Les positions idéologiques de la Confédération paysanne alignées sur certaines ONG environnementales ne passent pas dans le monde agricole. Les leaders le reconnaissent en privé. Son score est toujours scotché en dessous de 20 %. Le score de la Coordination rurale montre que ce syndicat s’installe partout en France mais les agriculteurs n’adhèrent pas à un discours anti-système, souvent présent sur les réseaux sociaux et forums. La Coordination rurale pensait pouvoir renverser les tables dans de nombreux départements. Force est de constater qu’un discours frisant le « populisme » sur de nombreux sujets n’imprime pas. Les agriculteurs écoutent, voir même peuvent partager des coups de gueule, mais certainement, lors du vote, la raison l’emporte.

De nombreux commentaires vont émerger sur le taux de participation qui va s’établir à environ 45 %, en baisse de 10 points. Quelle signification pour cet indicateur ? Un désengagement des agriculteurs vis-à-vis des institutions agricoles ? Une comparaison avec les élections aux chambres de commerce montre une implication dans leurs institutions 3 fois supérieur (la participation en 2016 aux élections départementales des chambres de commerce n’a pas dépassé 12,5 %). Dans le secteur fortement syndicalisé de la fonction publique territoriale, les élections professionnelles ne mobilisent pas 1 salarié sur 2…

Ces résultats montrent a minima que l’influence de la FNSEA dans le monde agricole est intacte et confortée par le résultat de 55 % dans le collège exploitant. Ce chiffre amènera t-il les journalistes spécialisés dans l’agri-bashing et l’anti-FNSEA à réfléchir à leurs discours ? Même pas sûr !

email
Commentaires
  1. eric17
    • Douar
  2. Daniel