Gilets jaunes : Stéphane Foucart aime les pensées simples

Stéphane Foucart, comme tous les commentateurs de ces dernières semaines nous agrémente de son analyse sur le mouvement des gilets jaunes. Pas si simple d’augmenter des taxes, nous rappelle le journaliste surtout quand elles pèsent sur les plus modestes et que ces augmentations ont en réalité un effet très limité sur le problème que l’on veut traiter.

Jusque là, l’analyse est plutôt censée. Mais quand Stéphane Foucart se met à comparer notre problème de taxe avec la problématique agricole, on déraille :

« Hélas ! Si c’était si simple, si d’autres déterminants n’étaient pas en jeu dans le cours des choses, l’agriculture française par exemple serait déjà convertie au bio – dont le rendement économique, notamment en maraîchage, en viticulture ou en exploitation laitière, est souvent meilleur qu’en conventionnel… »

Ce paragraphe montre bien les raccourcis de pensée par lesquels nos intellectuels veulent nous vendre leur fameuse transition écologique.  En l’occurrence, sur le plan énergétique, l’impact carbone de l’agriculture biologique est positif si l’on raisonne par unité de production (par ha) mais on peut constater l’inverse si on raisonne par kg de matière produite (tonne de blé, de lait,…). Et sur la performance économique, le débat est loin d’être aussi simple ! Une conversion massive au bio aurait pour effet un effondrement des prix…

En bref, à vouloir dire que le problème est plus compliqué qu’il n’y paraît, notre journaliste fait de la simplification à outrance !

 

 

email
Commentaires
  1. Max
  2. Alex
  3. dan
  4. Albatros
    • Seppi
  5. dom
    • Pierre Arthuis
  6. philippe
    • Seppi