Vin et santé : l’étude du « Lancet » est partisane et pleine d’erreurs

Invité le 28 novembre 2018 par l’association Vin et Société, Pierre-Louis Teissèdre, professeur à l’Institut des Sciences de la Vigne et du Vin de Bordeaux, est revenu sur une étude (très médiatisée) publiée fin août par la revue médicale The Lancet. Signée par 250 chercheurs, elle affirme que boire (même un verre d’alcool par jour) n’est jamais bon pour la santé. « L’article du Lancet porte sur 23 problèmes de santé liés à l’alcool mais il ne dit rien sur un résultat clef : la mortalité totale » a expliqué Pierre-Louis Teissèdre qui a répertorié de nombreuses erreurs grossières. Exemple : les chercheurs publiés par The Lancet évaluent la consommation d’alcool par les Français à 4-5 verres par jour pour les hommes et 2-3 verres par jour pour les femmes alors que celle-ci ne dépasse pas 2,6 verres par jour (pour les plus de 15 ans). Le parti pris de la revue est manifeste : « On peut considérer l’étude du Lancet comme partisane puisqu’elle n’a pas écarté les études dans lesquelles il existe des biais qui sont connus » regrette Pierre-Louis Teissèdre. Le scientifique a attiré l’attention de son auditoire sur une autre étude publiée en 2017, passée médiatiquement inaperçue, elle (comme par hasard). Des médecins ont ainsi suivi 333 000 Américains adultes pendant huit ans. Résultat : la consommation faible ou modérée d’alcool réduit les risques de mortalité toutes causes confondues par rapport à la non-consommation et, bien sûr, par rapport au fameux « binge drinking » plurihebdomadaire malheureusement pratiqué par certains jeunes et valorisé par diverses séries américaines…

Source : La Vigne de décembre 2018

email

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *