Le système Rabhi mis en cause par « Le Monde Diplomatique »

Règlement de compte chez les anti-tout. L’article peut être consulté ici ou (pour les lecteurs qui ne sont pas abonnés à cet hebdomadaire). Il est commenté ici (favorablement) et (défavorablement). Les critiques politiques, sociétales et religieuses ne nous intéressent pas mais on lit sous la plume du journaliste très marqué à gauche Jean-Baptiste Malet (un ex de chez Golias)

Bref, aucun scoop, mais le sentiment que les anti-tout (mondialisation, entreprises, religions, etc.) se sont trompés de héros avec Pierre Rabhi : « Réconcilier grande distribution et sollicitude environnementale, grandes fortunes ou encore spiritualité ascétique : la sobriété heureuse est décidément une notion élastique » conclut Jean-Baptiste Malet qui en rajoute ensuite sur Twitter. Malheureusement, la critique n’est jamais scientifique, c’est pourtant la seule qui soit pertinente. En République française, Pierre Rabhi est libre de ses croyances, et cela, Jean-Baptiste Malet semble l’oublier. Le seul problème, c’est que Pierre Rabhi est anti-science (mais sans doute pas davantage que de nombreux contributeurs du Monde Diplo…), ne maîtrise pas son sujet (ainsi que l’avait déjà remarqué l’agronome et premier candidat écologiste à la présidentielle française René Dumont) et que ses préconisations ne sont économiquement pas viables.

email
Commentaires
  1. Alzine
    • Seppi
  2. Visor
  3. Alex

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.