Grandes cultures : l’urgence d’un retour à la réalité

La filière céréalière vient de dresser un premier bilan de la moisson. Si elle est un petit peu décevante en quantité, elle est excellente au niveau de la qualité. La France est une des principaux leaders mondiaux dans l’exportation de blé (4e place). C’est la moitié de notre production qui part à l’export. « Les qualités observées sur cette récolte devraient permettre d’accéder relativement facilement aux marchés intérieurs et internationaux. La France pourrait regagner des parts de marché sur ses clients historiques (Union européenne et Maghreb) », analyse Philippe Pinta dans les colonnes de Ouest France.

Ces exportations de céréales rapportent gros à la France. L’agriculture est un secteur stratégique à l’heure où la croissance se montre plus faible que prévue. Comment expliquer alors que le gouvernement, tout comme Jean-Baptiste Moreau, rapporteur de la loi alimentation, ne croient plus à l’export. Cherchez l’erreur !

Il est temps que le gouvernement prenne conscience de la réalité plutôt que de céder à des fantasmes véhiculés par des militants radicaux sur le secteur des grandes cultures.

email
Commentaires
  1. Visor
    • ernst
      • Visor
  2. ernst
    • Visor
  3. BE68
  4. BE68
  5. Raùl-Hugues
    • dan
      • dan
        • ernst
  6. dan
    • ernst
  7. Alex
  8. dan
    • Visor
      • dan
        • ernst
  9. Martine Roux
    • dan

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *