Quand le désherbage au chalumeau dégénère en incendie

Certaines villes ne jurent plus que par le désherbage au chalumeau, ce qui leur permet ensuite de communiquer fièrement et bruyamment sur l’absence de pesticides dans la commune (« zéro phyto »). Sauf que ce dernier n’est pas sans risque ! Ainsi, Le Dauphiné Libéré de vendredi 20 juillet rapporte l’embrasement d’un corps de ferme au Mottier, un village d’Isère. « C’est une bonne action qui s’est transformée en catastrophe » déplore le maire Bruno Detroyat. Une action destroy, oui ! Il aura fallu une trentaine de sapeurs-pompiers mobilisés pendant plusieurs heures jeudi 19 juillet pour maîtriser l’incendie qui a ravagé deux dépendances d’un corps de ferme avant de se propager à la toiture d’une habitation. Tout cela parce qu’un habitant écolo (et le glyphosate ?) et fainéant (la bine ?) avait entrepris de désherber au chalumeau, chemin de Fillonière. Dieu merci, le couple, ses deux enfants, le chien et le chat qui habitaient les lieux ont pu les évacuer sans encombre. Une voiture de collection a même pu être sauvée. Je ne sais pas pour vous, mais je n’ai encore jamais vu un de ces méchants phytos enflammer une maison. Mais soyez rassurés : si vous allez au Mottier, vous pourrez peut-être y passer à cause d’un incendie provoqué par un irresponsable nourri aux bons sentiments, mais promis, votre dépouille sera garantie « zéro phyto ». Principe de précaution oblige !

email
Commentaires
  1. eric17
  2. Seppi
  3. dan
  4. Ernst
  5. Douar
  6. Alzine
  7. Ernst
    • MP
      • Ernst
  8. Ernst
    • MP
      • Visor
  9. dan
  10. Anonyme
  11. MP
    • Ernst
    • Visor
      • Ernst
    • dom
  12. MP
    • Ernst
    • Olive
    • Alzine
  13. Alzine

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.