Les régimes végans sont dangereux, voici pourquoi

Dans un très intéressant courrier publié par La France Agricole du 13 juillet, Roger Dallot, agriculteur dans le Cher, explique avec pédagogie pourquoi le véganisme n’a, du point de vue de la santé humaine, aucun sens. 

Tout d’abord,

Le régime végan est une aubaine pour l’industrie chimique qui fabrique les compléments alimentaires obligatoires pour essayer de corriger ses carences.

En effet,

il est indispensable de remplacer les protéines animales par des gélules synthétiques. Ainsi, pour éviter la sarcopénie, la détérioration et la perte de la force musculaire et la fatigue chronique, les végans ingèrent des gélules d’acide linoléique conjugué (CLA). Ces CLA de synthèse, outre qu’ils soient très chers, peuvent présenter un danger pour la santé. En revanche, les CLA naturels sont un atout pour la santé des humains, car l’acide linoléique conjugué est un acide gras libre naturel, que l’on trouve uniquement dans les produits laitiers et la viande des ruminants.

Pour rappel,

Il n’y a pas de CLA dans les végétaux ni dans les poissons, seuls les ruminants transforment les oméga-6 de leur alimentation en CLA, et ils sont gratuits pour ceux qui consomment la viande rouge et les produits laitiers. Ces CLA sont en quantité importante dans les produits des ruminants. La concentration varie de 2 mg / g de lipides chez les ruminants (bovins, ovins et chèvres) alimentés avec du soja, jusqu’à 6 mg / g de lipides chez les ruminants nourris à l’herbe pâturée. L’huile de carthame est certes riche en acide linoléique, mais il est impossible pour l’organisme humain de transformer l’acide linoléique des végétaux en acide linoléique conjugué.

Les végans ne survivent que grâce à des compléments alimentaires chimiques

Vous les croyiez écolos ou encore pro-nature ? Détrompez-vous :

Pour répondre aux besoins des végans qui refusent les CLA avec de la gélatine animale, l’industrie chimique a modifié la structure isomère de l’acide linoléique. Un agencement différent de la liaison des carbones dans la molécule de l’acide gras permet d’obtenir une double liaison conjuguée de l’acide linoléique, le CLA. Le produit issu de cette modification est en vente en parapharmacie et sur Internet sous l’appelation « Végan CLA », et ce n’est donc pas un complément alimentaire naturel.

Et pourtant, de récentes découvertes attribuent de nouvelles vertus à la viande rouge :

Parmi les autres facteurs de protection découverts récemment dans la viande rouge, figure la carnosine. L’Inra travaille sur ce peptide, qui se trouve dans les muscles de la viande rouge des ruminants (ne pas confondre avec la carnitine). D’après les vendeurs de compléments alimentaires, la carnosine est un puissant antioxydant anti-vieillissement, qui combat les changements dus au vieillissement de la peau, du cerveau, du coeur, des muscles, des yeux et d’autres tissus…

Face à l’enjeu lié au développement de la sarcopénie chez les personnes âgées, une étude a été conduite sur 91 femmes de 60 à 90 ans, qui ont participé à des entraînements en résistance, deux fois par semaine. Elles ont consommé, en deux repas, 160 grammes de viande rouge par jour, 6 jours par semaine. Les chercheurs ont observé qu’après quatre mois, par rapport au groupe témoin qui n’a pas mangé de viande, la combinaison de l’entraînement de résistance et de la consommation de celle-ci a amélioré davantage la qualité de vie liée à la santé et la force musculaire des membres inférieurs.

« Maltraitance nutritionnelle »

Robert Dallot conclut en s’interrogeant :

Doit-on laisser s’installer les menus végans dans les cantines scolaires ? D’après le Centre de recherche et d’information, « le végétalisme chez l’enfant est une véritable maltraitance nutritionnelle » (Cholé-doc n°152, octobre 2016). En France, l’actualité nous rappelle les nombreux cas où la justice est obligée de retirer à leurs parents des enfants victimes de dénutrition à cause du régime végan sans compléments alimentaires. La justice considère que ces parents sont responsables.

Malgré tous ces faits avérés, les végans voudraient imposer leur idéologie aux scolaires et dans les cantines. Qui va endosser la responsabilité d’un cas de dénutrition en cantine scolaire : le maire, le responsable de la cantine ou les végans ?

email
Commentaires
  1. Ernst
    • cdc
  2. Ernst
    • cdc
      • Anonyme
        • dom
          • Anonyme
            • Seppi
            • yann
              • Visor
            • Olive
        • yann
        • yann
    • Anonyme
      • Ernst
  3. Ernst
  4. Anonyme