Les vignes bio touchés par un mal mystérieux

À Panzout (Indre-et-Loire), une des communes de l’appellation Chinon, Boris Desbourdes a transformé son exploitation du domaine de la Marinière en bio lorsqu’il a rejoint son père il y a huit ans. Mais depuis quelques temps, ses ceps de vigne montrent des signes de dépérissement qu’il décrit en ces termes dans un sujet diffusé le 5 juillet dans « Soir 3 » sur France 3 : « On va être sur un cocktail de champignons qui mange le bois mort à l’intérieur du cep et qui va émettre des toxines. Ces toxines vont être véhiculées par la sève et progressivement, ça va un peu comme étouffer le cep ». Les pesticides synthétiques ne sont pas en cause puisque c’est du bio. Gageons que si ce mal avait touché les vignes conventionnelles, ils auraient de suite été pointés du doigt ! Quant aux pesticides naturels (comme le cuivre), ils ne sont même pas évoqués par le reportage car de toute façon indispensables pour lutter contre le mildiou. Le reportage se conclut par un énigmatique commentaire : « La recherche n’écarte aucune piste : réchauffement climatique, pratiques viticoles mal adaptées, mauvaise qualité des plants… » Pour une fois que les journalistes n’en privilégient aucune de commode, sans la moindre preuve…

email
Commentaires
  1. Raùl-Hugues
    • Guillaume Jacquemin
      • Bebop76
        • Visor
      • eric17
    • Zygomar
  2. yann
  3. Alzine
    • Douar
      • dom
        • Ernst
        • Visor
      • Visor
    • Listo
      • Guillaume Jacquemin
        • yann
          • Visor
          • Zigomar
        • Listo
  4. Anonyme
    • Zygomar
  5. Seppi
    • adminalerte
  6. Ernst
    • Visor
  7. Alzine
    • Visor
      • Ernst
    • Visor
      • un physicien
  8. Alzine
  9. Alzine
    • Visor
  10. Alzine
    • Visor
  11. Anonyme