Pesticides : Les mensonges de Solagro?

Décidément, la commission d’enquête « alimentation industrielle » de l’Assemblée nationale ne cesse de nous alimenter en « perles ». En nous replongeant dans les dernières auditions, nous en avons découvert une de la part de Solagro, « entreprise associative spécialisée dans l’ingénierie, le conseil et la formation dans les domaines agricole, de l’environnement et de l’énergie ». Son président, Philippe Pointereau affirme ainsi dans son intervention liminaire au cours d’une audition le 21 juin :

Dans le cadre de ce régime comportant une part plus élevée de protéines végétales, la production au moyen d’une agriculture biologique présente un intérêt majeur, celui de réduire à zéro la consommation de pesticides, ce qui est un élément essentiel en matière de santé, mais aussi pour la préservation de la biodiversité – un domaine où il y a urgence à agir, comme l’ont montré de récentes études effectuées par le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et le Muséum national d’histoire naturelle, établissant une nette corrélation entre la disparition des oiseaux des plaines agricoles et la pratique de l’agriculture intensive.

En un peu plus loin :  « Quand l’ANSES affirme qu’il faut consommer des produits végétaux non contaminés par les pesticides, c’est en raison de l’impact de la consommation de pesticides sur la santé – en particulier pour les femmes enceintes – »

Encore un qui n’a visiblement jamais entendu parler du cuivre, de l’huile de neem, etc. Pour une « entreprise associative spécialisée dans l’ingénierie, le conseil et la formation dans les domaines agricole, de l’environnement et de l’énergie », cela fait « tache »!

email
Commentaires
  1. Alzine
    • Visor
    • Anonyme
      • Alzine
  2. dan
  3. Visor
  4. Daniel

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.