On va changer la constitution pour Nicolas Hulot !

La défense de l’environnement va être inscrite dans l’article 1 de la Constitution, et non dans l’article 34 (qui définit pourtant le domaine de la loi, mais ce n’était sûrement pas suffisamment !) comme envisagé initialement, a annoncé mercredi 20 juin dernier Nicolas Hulot. De quoi faire de la lutte contre le réchauffement climatique l’un des cadres de toutes les lois, c’est-à-dire d’étudier la constitutionnalité de toutes les lois en fonction de ces grands enjeux écologiques. Actuellement, l’article 1 dit :

« La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. Son organisation est décentralisée.

La loi favorise l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives, ainsi qu’aux responsabilités professionnelles et sociales. »

Reste à savoir ce qui sera exactement écrit. Chacun y va de son avis. « Personnellement, je souhaite que environnement, climat et biodiversité y figurent, que la finitude des ressources également y figure » explique un Nicolas Hulot décidément très gourmand. Le choix du verbe fait même débat : les ONG et l’Assemblée (qui n’a manifestement pas d’autres priorités) souhaitent que l’État « assure » la protection de l’environnement, le gouvernement qu’il « agisse » en faveur de l’environnement… « Ce n’est pas du tout le même degré d’ambition, et donc de responsabilité » assure Pascal Canfin, directeur du WWF France. S’il le dit ! De quoi faire de la France « le premier pays du G20 à inscrire le climat et l’environnement dans sa Constitution » dixit Matthieu Orphelin, député LREM proche de Nicolas Hulot, qui s’empresse d’opposer la protection de l’environnement à la liberté d’entreprendre (déjà constitutionnalisée). Et un handicap de plus pour l’économie française qui n’en avait pas besoin, un !

« Il y a des choses qui avancent », s’est réjoui dans la foulée Nicolas Hulot, en assurant que le gouvernement allait « laisser le Sénat et l’Assemblée exprimer leurs prérogatives ». Si cette réforme est menée à terme, « ce serait fondamental pour l’environnement et une grande victoire pour Nicolas Hulot », a expliqué à l’AFP l’un de ses proches. Une première victoire symbolique d’un ministre tout aussi symbolique qui ne cache pas son insatisfaction régulière…

email
Commentaires
  1. Albatros
    • Visor
  2. Alzine
  3. Ernst
    • douar
  4. Ernst
  5. Alzine
    • un physicien
    • Visor
      • Alzine