Table ronde au Sénat : le glyphosate débattu

Philippe Mauguin, le PDG de l’Inra, a été auditionné au Sénat le 6 juin 2018 suite à l’expertise conduite par l’Institut sur les usages et alternatives au glyphosate : « Il n’y aura pas une solution qui s’appliquerait à toute l’agriculture française dans les trois ans » a-t-il affirmé, rappelant que dans un certain nombre de cas (qu’il évalue à 15% des volumes de glyphosate consommés en France), il n’y a tout simplement pas d’alternative au glyphosate que certains démagogues voudraient faire interdire sur le champ à part… le désherbage manuel. Avis aux amateurs même si je n’en connais pas ! Sont concernés la viticulture en terrasse, des cultures légumières et de semences et surtout l’agriculture de conservation des sols. Roger Genet, le directeur général de l’Anses, qui fait l’objet de saisines gouvernementales portant notamment sur la réévaluation du glyphosate, a quant à lui confirmé la position de l’agence : « Nous avons suffisamment d’arguments pour lever l’incertitude et estimer que le caractère cancérigène probable, qui a été avancé par le CIRC, n’est pas fondé. »

email
Commentaire
  1. Daniel

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.