La ferme du Bec Hellouin, modèle de l’agriculture de demain?

Sans pesticides, sans tracteur, sans pétrole, la ferme du Bec Hellouin est devenue au fil des ans et des actions de com’ le modèle de l’agriculture dont rêve tout bobo : imaginez un petit coin de Normandie sympathique (à 2h du périh’), des « îlots potagers luxuriants », des chevaux remplaçant les tracteurs. Une vraie image d’Epinal de l’agriculture telle que la pratiquait grand-papa puisque n’oublions pas, tout bon parisien a des grands parents agriculteurs et donc « sait ce que c’est ».

En ces temps de débat parlementaires intenses sur l’agriculture de demain, on parie que nombre de parlementaires (hélas !) ont ce genre de modèle en tête quand ils votent par exemple 50% de produits bio dans les cantines. Sauf que la réalité est comme à chaque fois un peu différente de ce que la com’ nous présente. Une étude de Catherine Stevens est parue sur le sujet en 2015 : elle démonte point par point le « mythe » de la ferme Bec Hellouin. On apprend ainsi que la structure bénéficie de nombreux autres revenus autre que la production elle-même :

« La viabilité économique de la ferme ne repose donc pas sur le maraîchage, dont le chiffre d’affaires est secondaire, mais sur les formations, la présence de nombreux stagiaires et donc leur travail, les visites, la vente de livres, les conférences, la location de gîtes… »

Témoignage d’un stagiaire, Daniel Morgan : « Cette ferme présente un déficit chronique depuis sa création, il y a bien plus de surfaces cultivées et de main d’oeuvre non salariée que ce qui est dit dans cet article. Après y avoir passé neuf semaines de stage dans le cadre de mon BPREA, j’ai le sentiment que la permaculture telle que pratiquée au Bec Hellouin relève plus du miroir aux alouettes que d’un exemple à suivre ou une “nouvelle voie” pour l’agriculture ».

Et que dire de l’apport maximum d’azote provenant du centre équestre voisin…pas étonnant que nos gentils cultivateurs en tirent des récoltes un peu plus abondantes que les fermes d’à côté…

email
Commentaires
  1. dan
  2. Daniel

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.