Alerte à la leptospirose, la maladie (parfois mortelle pour l’homme) du rat

La leptospirose ou « maladie du rat » refait parler d’elle. Ainsi que le rappelle AlloDocteurs.fr, la maladie qui s’attrape via l’urine des animaux, et notamment du rongeur de plus en plus présent et visible dans nos grandes villes (La faute à l’interdiction des granulés raticides par une directive européenne, merci les écolos !), peut être dangereuse pour l’homme : « Récemment, un triathlète âgé de 44 ans est décédé de la leptospirose après s’être baigné dans un lac de Gironde. »

La population des rats augmentant, le nombre de cas de leptospirose n’a jamais été aussi élevé depuis 1920, touchant en moyenne 600 personnes par an, soit 1 personne sur 100 000.

« Le passage de l’animal à l’homme se fait principalement par l’environnement, notamment l’eau douce où la bactérie peut survivre pendant plusieurs semaines dans des conditions favorables. Les animaux vont excréter la bactérie dans leurs urines qui va ainsi contaminer l’eau et à la suite de baignades, il peut y avoir transmission de l’eau souillée par l’urine de ces animaux à l’homme », explique Mathieu Picardeau, directeur du centre de référence des leptospiroses de l’Institut Pasteur, à AlloDocteurs.fr. Dans ces conditions, pas sûr que se baigner dans le Bassin de la Villette soit une bonne idée.

Il continue : « La leptospirose peut provoquer des symptômes grippaux, donc avec une grosse fièvre et des courbatures, et qui dans un certain nombre de cas, peut entraîner des atteintes hépatiques et rénales graves qui peuvent entraîner la mort dans un certain nombre de cas ». Heureusement, lorsqu’elle est prise à temps, la maladie peut être soignée grâce aux antibiotiques.

email
Commentaires
  1. Marc
  2. Alzine
  3. Albert Amgar
  4. Alzine

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.