Quand les vegans veulent empêcher les lions d’attaquer les gazelles et les pucerons de s’en prendre aux feuilles !

« C’est cela, oui… » Pour David Olivier, co-fondateur des Cahiers antispécistes, empêcher la prédation dans le monde sauvage est une question essentielle. On peut lui reconnaître une certaine cohérence car effectivement, si l’on part du principe que toutes les espèces se valent (de l’être humain à l’huitre en passant par le chêne) et qu’aucune n’est donc en droit de disposer d’une autre, on arrive forcément à cette conclusion. Voilà pourquoi le véganisme est une folie :

Le jour où les vegans arriveront à convaincre le lion d’opter pour l’herbe et les pucerons de s’abstenir de végétaux, nous voudrons bien devenir vegan !

email
Commentaires
  1. JG2433
  2. JG2433
  3. Anonyme
  4. dom
  5. Visor
    • Ernst
  6. Daniel
  7. Anonyme
    • wotzat
  8. Anonyme
  9. Anonyme
  10. Anonyme
  11. Anonyme
    • adminalerte
  12. Anonyme
    • douar
  13. Anonyme
    • Visor
      • Anonyme
        • Visor
    • gattaca

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.