Permaculture : le miroir aux alouettes

Dans La France Agricole du 20 avril dernier, Philippe Pavard, le rédacteur en chef adjoint de l’hebdomadaire, s’intéresse à la permaculture : « les médias grand public en raffolent », « c’est le sujet à la mode par excellence, à longueur de colonnes dans les magazines et de reportages au 20 heures, toujours plus dithyrambiques les uns que les autres », « adoubée par Nicolas Hulot qui en fait régulièrement la promo ». Pour rappel, nous parlons là de microfermes maraîchères (10 000 m2) très peu mécanisées et en bio intensif. Mais alors, « solution miracle pour relever les défis environnementaux, sociétaux, économiques de notre temps » ? Philippe Pavard propose de « gratter le vernis » de cette « panacée ». Selon lui, la productivité « est rarement à la hauteur de ce que ses promoteurs promettent ». « Constamment passé sous silence » par ses promoteurs, le fait que le système repose sur « l’exploitation d’une main d’oeuvre gratuite qui doit parfois payer pour travailler ». Les paranos de l’exploitation animale (et même végétale !) qui ne voient pas qu’ils sont eux-mêmes exploités, cela prête quand même à sourire… Comme l’écrit le blogueur Yann Kindo, il est hallucinant que « l’on arrive à sérieusement envisager le bénévolat comme une alternative agronomique crédible ». Enfin, « les revenus viennent souvent plus de la vente du concept (conférences, stages, hébergements, etc.) que de la production agricole en elle-même ». Et Philippe Pavard de citer un stagiaire étudiant d’une très médiatique microferme : « Beaucoup de choses ne sont pas dites dans la com’. Sans de gros moyens financiers de départ, de la main d’oeuvre gratuite (…), le projet n’est pas viable ». Il s’inquiète dans la foulée « de voir des centaines de projets qui se basent aveuglément sur cette com’ et qui nécessairement vont se planter, et pour certains tout perdre ». Le rédacteur en chef adjoint de La France Agricole conclut avec sagesse : « Il faut prendre ces initiatives pour ce qu’elles sont : des expérimentations de voies alternatives, teintées d’idéal et de romantisme ». Il fallait que cela soit dit clairement.

email
Commentaires
  1. Alzine
  2. Ernst
    • Daniel
      • Visor
  3. Ernst
    • Visor
  4. Albatros
  5. douar