La Suisse continue d’autoriser le glyphosate

Nouvel épisode dans la polémique autour du glyphosate en Europe, même s’il ne s’agit pas de l’Union Européenne. En effet, la Suisse vient d’annoncer qu’elle allait continuer à autoriser le plus célèbre des herbicides. Les résultats des études menées par l’Office fédéral de la Sécurité Alimentaire et des affaires Vétérinaires (OSAV) « se recoupent avec ceux des évaluations des risques réalisés par des organisations internationales » souligne le Conseil fédéral suisse dans un communiqué publié à l’issue d’une séance de travail le 9 mai dernier et rapporté par La France Agricole. Le Conseil fédéral suisse précise : « Les résidus de glyphosate dans les denrées alimentaires analysées ne présentent pas de risque de cancer. En conséquence, aucune mesure ne s’impose sous l’angle sanitaire. »
Les autres extraits du communiqué sont particulièrement clairs : « 60 % de ces échantillons ne contenaient pas de glyphosate, observe le Conseil fédéral. Les échantillons restants en contenaient mais dans des concentrations très faibles et bien inférieures à la limite maximale admise. Par conséquent, ces aliments ne présentent pas de danger pour la santé. (…) C’est la concentration de résidus qui est déterminante pour évaluer le risque pour la santé du consommateur. »
L’histoire ne dit pas si les suisses ont conclu que cette affaire du glyphosate ne méritait pas qu’on en fasse un fromage.

email
Commentaire
  1. Albert Amgar