Agricultrice et enceinte : pas simple !

L’émission « La Maison des maternelles » du 5 avril revient sur les difficultés rencontrées par certaines agricultrices pour prendre leur congé maternité. Exemple avec Pascaline, éleveuse de porcs avec son mari, qui attend son 4e enfant. Certes, sa mutuelle lui permet de bénéficier d’un remplaçant six semaines avant l’accouchement. Mais sera-t-elle remplacée sur sa durée de travail réelle (65 heures par semaine !) sept jours sur sept par quelqu’un de compétent ? Par sécurité et pour rassurer la maman, le couple a embauché Diane au SMIC, quatre mois avant le terme, le temps nécessaire pour la former. Pour ses trois premiers enfants, Pascaline était salariée. Les congés maternité étaient alors bien plus simples à envisager. De quoi nous rappeler que les agris n’ont pas la vie facile et que, dans ces conditions, l’agri-bashing est tout simplement écoeurant :

email
Commentaires
  1. Visor
    • douar
      • Mag
      • Visor