Quand un vigneron bio dézingue « cash impact »

Vigneron bio, Philippe Carrille est l’un des seuls à s’être porté volontaire pour recevoir il y a quelques mois les équipes de Cash Impact pour témoigner de l’amélioration des pratiques phytos en Gironde. Une discussion de quatre heures avec le rédacteur en chef de l’émission Emmanuel Gagnier…pour un résultat nul puisque son témoignage  n’a pas été retenu au montage. Il faut dire que Philippe Carrille ne rentre pas dans les cases manichéennes de l’émission d’Elise Lucet. Producteur bio, il défend l’ensemble de ses collègues, sans distinction entre bio et conventionnel : « les viticulteurs bordelais se sentent floués : ils bossent, font des efforts et à côté, l’image de Bordeaux se fait défoncer… On continue à taper sur Bordeaux pour le sensationnalisme et les ego. C’est purement à charge et complètement dépassé : il y a en marre ». Et de poursuivre : « Je ne vais pas dire que tout est parfait, mais il y a eu une prise de conscience grâce aux lanceurs d’alerte et aux médias. On est tous d’accord que les efforts ne sont pas suffisants… Mais on vient de tellement loin, il faut rattraper le retard. Les mentalités ont évolué, il n’y aura pas de marche arrière. Bordeaux ne mérite pas plus que les autres qu’on lui tape dessus systématiquement ».

Cerise sur le gâteau, Philippe Carrille a voulu montré qu’une exploitation bio utilise également des produits Cancérigènes, Mutagènes et Reprotoxiques (CMR) et des métaux nocifs comme le cuivre. Vous imaginez que ces quelques données ne correspondaient pas vraiment à la propagande de cash. Exit donc les infos génantes!

Et notre producteur de finir sur une dénonciation des « personnes intégristes, qui font une croisade personnelle contre les vins et vignerons de Bordeaux » […] « Il y en a marre de ces qui gens discréditent toute la profession par principe d’opposition, sans propositions viables ».

Encore un preuve de la partialité évidente d’Elise Lucet et de ses équipes!

 

email
Commentaires
  1. Anonyme
  2. Daniel
  3. Alzine

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.