La perle du jour : « associer mais seulement de manière corrélative et empirique »

Dans un article publié ce matin, Stéphane Foucart du Monde nous alerte sur la disparition des oiseaux suite à la publication de deux études : la première de Vincent Bretagnolle, du Centre d’études biologiques de Chizé, dans les Deux-Sèvres (CNRS et université de La Rochelle), et la deuxième menée par le Muséum National d’Histoire Naturelle. Des études à creuser mais dont les communications médiatiques nous laissent songeurs.

Evidemment, le coupable idéal est….l’agriculture. Pour Vincent Bretagnolle, « on constate une accélération du déclin à la fin des années 2000, que l’on peut associer, mais seulement de manière corrélative et empirique, à l’augmentation du recours à certains néonicotinoïdes, en particulier sur le blé, qui correspond à un effondrement accru de populations d’insectes déjà déclinantes ». Une formule magique pour dire … « au doigt mouillé ». Faut-il rappeler qu’une corrélation n’établit pas systématiquement un lien de causalité. En en plus empirique !

Le communiqué du Muséum National d’Histoire Naturelle annonçant ces deux publications ne fait pas lui aussi dans la dentelle : « Cette disparition massive observée à différentes échelles est concomitante à l’intensification des pratiques agricoles ces 25 dernières années, plus particulièrement depuis 2008-2009. Une période qui correspond entre autres à la fin des jachères imposées par la politique agricole commune, à la flambée des cours du blé, à la reprise du sur-amendement au nitrate permettant d’avoir du blé sur-protéiné et à la généralisation des néonicotinoïdes, insecticides neurotoxiques très persistants. » Une formulation plutôt de nature militante et fort peu scientifique notamment sur  « la reprise du sur-amendement au nitrate permettant d’avoir du blé sur-proteiné » qui serait une des causes de la disparition des oiseaux.

En bref, des accusations faciles dont on sait pertinemment qu’elles ne recevront pas de réponses des principaux concernés, surtout dans le Monde.

email
Commentaires
  1. Alzine
  2. Alzine
  3. Anonyme
    • dom
    • Julien
  4. Daniel
    • Marco
  5. Alzine
  6. jG2433

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.