Fin des insecticides chimiques chez Botanic : l’étrange satisfecit de Générations Futures

A quelques jours de la « semaine pour les alternatives pour les pesticides », l’enseigne de jardinerie Botanic vient d’annoncer le retrait « des pesticides chimiques en animalerie », une annonce saluée aussitôt par « Générations Futures » par un « communiqué » et un tweet enthousiaste, laissant penser que l’association anti-phytos est pour quelque chose dans cette décision.

En réalité, il ne faut chercher bien loin les raisons de ce satisfecit : Botanic est tout simplement un financeur de Générations Futures . Un juste retour des choses donc : « je te finance et tu valorises mes actions « anti-phytos » ».

Allons quand même un peu plus loin sur la nature de cette annonce. Si Botanic renonce aux insecticides chimiques, a-t-elle pour autant renoncé aux insecticides dangereux ? Et bien non, une simple recherche révèle que Botanic vend 8 références de produits insecticides à base de pyrèthre, substance hautement nocive pour les abeilles et 17 références à base de « margosa » autre appellation de l’huile de neem, connue pour être un perturbateur endocrinien puissant (et utilisé en Inde comme contraceptif par les hommes). On mettra évidemment en perspective ces informations avec le communiqué de Générations Futures félicitant Botanic :

François Veillerette, directeur de Générations Futures, si sourcilleux sur ce genre de contradictions devrait commencer par balayer devant sa porte…

email
Commentaires
  1. Anonyme
  2. Alzine
  3. Alzine
  4. Daniel

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.