Un agri bio contre les loups en liberté

Dans un courrier à La France Agricole, Bertrand Lejeune, agriculteur bio dans la Somme, « n’arrive pas à comprendre comment on peut continuer à inquiéter les éleveurs de moutons, étant donné la prolifération du loup dans le Sud de la France » et rappelle justement que « nos ancêtres ont tout fait pour l’éradiquer à cause des dégâts qu’il faisait ». « Avons-nous les moyens (…) de mettre à mort nos élevages, alors même que nous sommes déficitaires en viande ovine et que nous importons, de Nouvelle-Zélande et d’ailleurs, cette même viande ? » s’interroge-t-il. « N’attendons pas que les éleveurs disparaissent les uns après les autres, laissant des régions désertifiées et sans âme. » Bertrand Lejeune aborde également la question de la souffrance animale : « Il faut bien reconnaître que les loups qui attaquent les brebis leur infligent bien souvent de très grands supplices (animaux déchiquetés, agonisants…) » Bref, on se demande ce qu’attendent les extrémistes de L214 ou de 269 Life pour demander l’interdiction du loup sous nos latitudes !

email
Commentaires
  1. jG2433
  2. pierrot22
  3. Alzine
  4. Alzine
    • un physicien
      • jG2433
  5. Ernst
    • Zygomar
    • yann

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.