Les marchands de peur assument désormais ouvertement !

Sandrine La Peur ? En plein débat organisé au Salon international de l’agriculture mardi 27 février dernier par la Confédération paysanne, le deputé LREM Sandrine Le Feur a déclaré qu’elle souhaitait que le projet de loi issu des États Généraux de l’Alimentation (Egalim) aille plus loin sur l’étiquetage des produits agricoles de base (fruits et légumes frais, viande, etc.). « Nous allons essayer de mettre quelque chose en place sur l’étiquetage du mode de production, ou l’origine des produits », précise-t-elle à Agra Presse. Le député s’intéresse notamment aux fruits et aux légumes dont elle juge l’étiquetage « très opaque ». Et de conclure, en roule libre : « si un consommateur voit une tomate avec une liste de 20 produits appliqués, même s’il ne les connaît pas, le choix sera vite fait ». Vous avez bien lu ! En d’autres termes, « on compte sur l’ignorance des France et la désinformation des ONG pour sanctionner certains producteurs conventionnels dont les produits sont pourtant parfaitement conformes aux très sévères réglementations prévalant dans notre pays ». Sandrine Le Feur est responsable de texte pour le projet de loi Egalim, dont l’examen en commission doit débuter en mars.

email
Commentaires
  1. Visor
    • Ernst
      • Visor
      • Zygomar

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.