Jeudi à l’Élysée : des petits fours et des poignées de main pour 1 000 jeunes agris (bientôt empêchés de produire)

L’opération séduction-foutage de gu… continue. « Le 22 février prochain, soit deux jours avant sa visite au salon de l’Agriculture, dont son équipe assure qu’elle sera longue, très longue, [des jeunes agriculteurs vont être reçus à l’Élysée]. Des agriculteurs décidément soignés par le chef de l’État qui, déjà, avait présenté des vœux au monde agricole dans une commune du Puy-de-Dôme. Ils sont un millier environ à avoir été invités, de tous les départements de France (…). On se souvient qu’en novembre dernier, il avait aussi reçu un millier de maires au château, à la veille de l’ouverture du salon des maires et alors que le sujet des dotations aux collectivités locales empoisonnait sa relation avec eux. » C’est en ces termes que le 15 février dernier, Pauline de Saint-Rémy, annonçait sur RTL cette information que l’Élysée a, semble-t-il, bien volontiers laissé fuiter. Dommage que la station ne rappelle pas que dans ce cas précis, la relation entre Macron et le monde rural est également empoisonnée. En effet, ceux-ci pourraient bientôt être empêchés de produire (voir ici, et ) donc de gagner leur vie à cause de l’obsession anti-phytos du gouvernement Philippe, clairement sous influence des ONG. La baisse des dotations aux collectivités ne menaçait pas la rémunération des maires, là c’est tout simplement de la survie économique du monde agricole dont il est question. Pas sûr donc que des petits fours et des poignées de main suffisent à convaincre les agriculteurs, notamment les plus jeunes, de se laisser faire hara-kiri. Quant à la station RTL, il faut vraiment habiter à Paris (ou manquer de distance voire d’indépendance vis-à-vis du pouvoir en place) pour affirmer avec aplomb que les agriculteurs sont « soignés par le chef de l’État »…

email
Commentaire
  1. Albatros

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.