Résidus de pesticides : comment France Info se fait berner

France Info relaie depuis ce matin une étude de l’ONG Générations futures sur les résidus de pesticides dans les fruits et légumes. Ce qu’il y a stupéfiant, c’est la capacité à créer une actualité avec… rien.

En fait, les chiffres de Générations Futures sont ultra rassurants. Prenons le cas du raisin mis en avant par l’ONG : 2,6% des raisins dépassent les LMR (Limites maximales de Résidus). Le chiffre est écrit en rouge et en gros. Diantre !

Mais cela signifie que 97,4% des produits respectent parfaitement la réglementation ! Quant aux 2,6%, le dépassement de LMR ne veut pas dire qu’il y a un risque pour la santé. Car ces LMR sont une limite technique et agronomique et non toxicologique. Générations Futures crée ainsi une ambiguïté pour mieux… intoxiquer France Info.

Et France info se fait berner. A l’image du journaliste Bruno Rougier du service santé qui relaie allègrement les propos du directeur général de l’association anti-pesticides François Veillerette. Ce même journaliste ne fait pas le travail minimum de vérification de l’information. Tiens, pourquoi n’y a-t-il pas un seul résidu de pesticides bio dans cette étude ? Tout simplement parce que Générations Futures ne les cherche pas. Or on sait par exemple que le cuivre est présent dans 100% des vins bio.

Alors quelle est la conclusion de tout cela ? Mangez bio ! Ben oui. Sauf que, l’ONG travaille pour le territoire d’image de ses financeurs comme Biocoop (1 milliard d’euros de chiffres d’affaires), Léa nature (environ 300 millions d’euros de chiffres d’affaires), et certaines entreprises commerciales membres du Synabio (Syndicat national des transformateurs de produits naturels et de culture biologique).

Que dire du journaliste qui n’a même pas l’idée de donner la réplique à un scientifique, à un médecin nutritionniste ou encore à un représentant de la filière fruits et légumes. Non, l’info est en continue et à sens unique.

Cerise sur le gâteau (sans jeu de mot) : France info dit s’être « procurée » l’étude de Générations Futures. Nous prenez-vous pour des perdreaux France Info ? On sait bien que François Veillerette est un habitué de la rédaction et qu’il monte des coups médiatiques… avec vous. Bruno Rougier s’est-il fait berner ou est-il le compère de François Veillerette ?

email

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.