Notre Dame des Landes : E. Macron avait pris sa décision dès juin 2017 !

La médiation instaurée par l’Etat pour sortir de l’impasse de Notre Dame des Landes était bel et bien pipée dès le départ. C’est ce que révèle la lecture du site ultra confidentiel du collectif « mauvaise troupe », Constellations. Les médiateurs ont cherché à se rendre sur la ZAD en catimini dès leur nomination soit en juin 2017. Les zaddistes eux-mêmes étonnés de la démarche des médiateurs écrivent : « Et qui plus est pour une rencontre informelle à la bonne franquette, pour tailler le bout de gras avec ce « mouvement armé » que son homologue local vouait aux Gémonies. Les occupants seraient-ils devenus fréquentables pour une haute représentante de l’État ? »

 Une démarche stupéfiante alors que la lettre de mission des médiateurs du gouvernement affirmait que des « actions illégales et violentes sont à déplorer »…
Bref, Emmanuel Macron a voulu négocier avec les zaddistes dès son élection. La médiation était du pipeau.
Citoyens français cherchent autorité de l’Etat désespérément…
email
Commentaire
  1. Visor