Buzyn : tantôt du côté des scientifiques, tantôt du côté des marchands de peur

Agnès BuzynDans un communiqué, le ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn propose d’ « adopter des critères communs d’identification des perturbateurs endocriniens, et ce dans toutes les réglementations européennes pertinentes, en distinguant les trois catégories : ‘avérés’, ‘présumés’ et ‘suspectés’ » après avoir affirmé que « c’est par l’alimentation que quatre cinquièmes des pesticides nous contaminent » (sic).

Agnès Buzyn se souvient-elle du fait que la position de la France (distinguant les trois catégories : « avérés », « présumés » et « suspectés ».) a été refusé au niveau de l’Union européenne en juillet 2017 ?

Pourquoi, d’un côté, ramener du rationnel dans le débat sur les vaccins et de l’autre sombrer dans l’émotionnel dans le débat sur les perturbateurs endocriniens ? Et si les lobbies qui pèsent vraiment n’étaient pas du côté que l’on pense ?

email
Commentaires
  1. Alzine
  2. Alzine
  3. Alzine
  4. Alzine
    • jG2433
      • Alzine

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *