Les ONG raffolent des paradis fiscaux

Le 5 décembre dernier, l’Union européenne a dressé une liste noire des paradis fiscaux, épinglant 17 pays. L’eurodéputée écologiste Eva Joly tout comme l’association de lutte contre la pauvreté Oxfam sont immédiatement montées au créneau pour dénoncer l’absence de certains pays, notamment l’Irlande, le Luxembourg, Malte et les Pays-Bas. Par contre, pas un mot pour rappeler que les trois principales ONG écologistes internationales ont leur siège dans un paradis fiscal. En l’occurrence, Greenpeace International et les Friends of the Earth International aux Pays-Bas, et le WWF en Suisse. De plus, de nombreuses associations écologistes européennes sont généreusement financées par des fondations privées qui ont également leur siège dans des paradis fiscaux. La Fondation Goldsmith a son siège au Liechtenstein, tout comme la Fondation Isvara qui, de surcroît, est administrée par un conseil de fondation basé… à la banque suisse UBS, à Zurich. On pourrait aussi mentionner la Fondation pour le progrès de l’homme et la Fondation pour une Terre humaine, toutes deux de droit suisse. Mais que fait donc Eva Joly !

Sources
http://www.rfi.fr/economie/20171205-liste-noire-definitive-paradis-fiscaux-union-europeenne

email
Commentaire
  1. jG2433

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *