Glyphosate : Macron humilie l’ANSES

Pour rappel,  en 2016, notre agence nationale de sécurité sanitaire estimait au sujet du glyphosate « qu’au vu du niveau de preuve limité, une classification en catégorie 1A ou 1B (cancérogène avéré ou présumé pour l’être humain, règlement CLP) ne peut être proposée, mais qu’une classification en catégorie 2 (substances suspectées d’être cancérogènes pour l’homme, CLP) peut se discuter. »

Que les associations écologistes disqualifient les avis de l’ANSES, c’est finalement dans leur ADN mais que le président de le république lui-même passe outre, c’est véritablement scandaleux. Monsieur Macron, pour être cohérent, nous vous invitons donc à dissoudre l’ANSES et à nommer à la tête d’une nouvelle « agence de transition vers une agriculture zéro pesticide » , notre ami François Veillerette.

email
Commentaires
  1. dan
  2. jG2433
  3. Visor
  4. dan
  5. Karg se
    • Seppi
    • Daniel

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *