L’interdiction du glyphosate multiplierait par plus de 10 le budget désherbage de la SNCF

sncf reseauChez SNCF Réseau, on pulvérise chaque année 34 tonnes de glyphosate le long des 60 000 km de voies, rapporte le quotidien L’Opinion du 26 octobre. Du coup, « l’interdiction prévue à court terme du produit est ‘un vrai sujet’ pour l’entreprise » car « on ne peut pas laisser la végétation se développer le long des voies », « les chutes de feuilles, de branches, les accumulations d’herbes sur les rails provoquent des patinages et des retards », dixit un porte-parole de l’entreprise publique. Mais alors, comment faire pour se passer de cette « solution radicale et pas chère pour faire place nette sur le réseau ferré » (le traitement global avec la molécule coûtait à la SNCF 30 millions d’euros par an) ? « Mieux cibler le désherbage, favoriser une ‘végétalisation lente’ le long des voies, de façon à repousser les plantes envahissantes » mais surtout utiliser « un ‘train désherbeur’ équipé de GPS et de caméras pour s’occuper des zones rebelles. « Cela va porter notre budget désherbage entre 300 et 500 millions d’euros, soit entre 10 et 16 fois plus qu’aujourd’hui », explique SNCF Réseau à notre confrère. Et devinez qui paiera à la fin ? Pas Générations Futures & Cie mais vous, chers lecteurs usagers et contribuables !

Lire aussi :
> Glyphosate : réponse à Générations Futures

email
Commentaires
  1. Visor
  2. Enordi
  3. un physicien
    • Zygomar
  4. Alzine
  5. Alzine
  6. yann
    • yann
  7. Seppi
    • yann
    • yann
      • yann
      • miniTAX
  8. Alzine
  9. Alzine

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *