Les cons, ça ose tout… et même vivre à la campagne !

Dans L’Agri… (un journal d’informations agricoles de l’Aude et des Pyrénées-Orientales) du 26 octobre, l’« écrivain de campagne » Jean-Paul Pelras ne mâche pas ses mots contre les bobos qui s’installent à la campagne, « ces cons qui préfèrent le ‘dialogue des civilisations’ aux conversations du bistrot du coin, qui ont forcément un avis sur cette curiosité ethnologique que constitue la paysannerie française et qui savent mieux que vous (les agriculteurs, ndlr) ce que l’agriculteur doit faire , tout simplement parce qu’ils sont abonnés à Reporterre. » Leur « conception de la campagne formatée selon leurs exigences (…) avec des critères bien précis qui excluent la mouche, la cloche, la bouse, le chant des grenouilles, celui du coq et, comme ce fut le cas tout récemment en Haute-Savoie, la présence du troupeau sur la petite route départementale » prend cher. Un coup de gueule tout simplement savoureux :

Capture d’écran 2017-10-27 à 12.38.54

email
Commentaires
  1. Le Bolduc
  2. miniTAX

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *