Les « médecines alternatives » ne guérissent pas, elle tuent

thérapies alternativesDans un papier intitulé « Alerte aux escrocs de la médecine » et publié dans Le Figaro ce vendredi 20 octobre, Damien Mascret rappelle la triste fin de Steve Jobs (que nous vous contions ici il y a quelques semaines) :

Quand Steve Jobs, le génial fondateur d’Apple, a appris qu’il était atteint d’une forme localisée de cancer du pancréas, en 2003, il a d’abord refusé la chirurgie qui s’imposait. Pendant neuf mois, il a suivi les conseils de « spiritualistes » et cru se soigner avec des plantes, des jus de carotte et l’acupuncture.

En 2004, lorsqu’il s’est enfin résolu à se faire opérer, la partie était jouée, le cancer étendu, et Jobs décédera finalement de son cancer en dépit de la chimiothérapie et d’une transplantation hépatique. Non sans avoir exprimé ses regrets, au cours des entretiens tenus avec son biographe, Walter Isaacson, d’avoir refusé le traitement initial qui lui était proposé.

Les malades sont vulnérables et certains en profitent

Ce qui fait dire à Damien Mascret

que tout malade, aussi intelligent, riche et fortuné soit-il, devient une proie potentielle pour les charlatans dès lors qu’il est malade.

« Nous voyons des patients présentant des cancers avancés après avoir essayé initialement des médicaments alternatifs lorsque leurs cancers étaient dans un stade plus curable », expliquait cet été au Figaro le Pr Skyler Johnson, auteur avec des collègues de l’université de Yale (États-Unis) d’une étude sur la survie dans quatre cancers : colorectal, sein, poumon, et prostate.

Il n’y a qu’une seule médecine, la médecine scientifique

Dans un rapport publié en 2013, l’Académie  de médecine proposait d’oublier les termes trompeurs de médecines « parallèles », « douces » ou « traditionnelles ». « Pour nous, il n’y a qu’une seule médecine. La médecine scientifique », expliquait alors le Pr Daniel Bontoux.

En 2017, rien n’a été résolu. Internet permet plus que jamais aux charlatans de trouver de nouvelles proies : « les moins bien informés, les plus vulnérables, à qui ils ôtent tout discernement en promettant des traitements miraculeux », dénonce Laure Telo, présidente du Centre contre les manipulations mentales d’Île-de-France.

Épidémie de charlatans en France

« Il ne se passe pas une semaine sans que l’ordre des médecins ne porte plainte pour exercice illégal de la médecine », confie au Figaro le Dr Patrick Bouet, président du Conseil national de l’ordre des médecins.

Quant à la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes), elle traite entre 2 500 et 3 000 signalements par an. Et cela n’est sans doute que la partie émergée de l’iceberg…

email
Commentaires
  1. Visor
  2. dan
  3. jG2433
    • Astre Noir
    • jG2433
  4. Daniel
    • Marc
      • Daniel
      • Astre Noir
    • Zygomar
  5. Zygomar
  6. jG2433
    • Daniel
    • Zygomar

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *