Glyphosate : Hulot ne fait pas confiance en l’ANSES

Extrait de l’interview donnée par notre ministre de la transition écologique et solidaire au JDD :

« Si je ne prenais en compte que la situation immédiate des agriculteurs, je ne ferais rien car parfois ils ne peuvent pas se passer de ce produit. Si je m’inscris sur une échelle de temps plus longue et si je considère la santé des citoyens, la sagesse voudrait que je l’interdise tout de suite ».

Si Nicolas Hulot faisait preuve de sagesse, il écouterait l’ANSES qui en 2016 estimait « qu’au vu du niveau de preuve limité, une classification en catégorie 1A ou 1B (cancérogène avéré ou présumé pour l’être humain, règlement CLP) ne peut être proposée, mais qu’une classification en catégorie 2 (substances suspectées d’être cancérogènes pour l’homme, CLP) peut se discuter. »

On est loin d’une menace immédiate pour les agriculteurs !!

 

email
Commentaires
  1. Visor
  2. dan
  3. dan

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *