Meurice, le chroniqueur dopé à la mauvaise foi

Guillaume MeuriceDans « Le Moment Meurice » mardi 26 septembre sur France Inter, Guillaume Meurice raconte de façon moqueuse et très orientée (comme à son habitude) sa visite au Salon Gourmet Selection. Mal informé ou de mauvaise foi (à votre avis, chers lecteurs ?), il oppose à plusieurs reprises bio et pesticides (qu’il qualifie de « saloperies », comme « C8 et BFM TV » précise-t-il aussitôt…) et associe traces de pesticides à… cancers (sic) avant de donner dans le complotisme, expliquant que Monsanto est « souvent » là. Plus drôle, il se moque des appellations bio « avec des trucs pas bios à l’intérieur » et reconnaît que « le bio, c’est devenu un marché » : « parfois, ça devient n’importe quoi, c’est assez difficile de s’y retrouver » :

email
Commentaires
  1. douar
  2. Albatros

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *