Inf’OGM : la Pravda des faucheurs volontaires en crise

Les faucheurs volontaires auraient-ils loupé leur coup ?  La lettre ouverte qu’ils ont publiée sur divers sites amis n’a pas fait vraiment la une des media hier et aujourd’hui. Et pour cause, l’actualité écolo a été « trustée » par Générations Futures et par sa pseudo étude sur le glyphosate au petit déj’. Un comble de voir les chantres d’une agriculture anti-capitaliste rentrer en concurrence médiatique !

Mais n’est-ce qu’une histoire de « timing médiatique » ? Depuis quelques années, les faucheurs volontaires sont en crise. Les signataires de cette lettre ouverte dénonçant les « OGM cachés » sont eux-mêmes sous le coup de critiques virulentes, dénonçant leur absence d’implication concrète dans les fauchages, à l’instar de Christian Vélot, plus prompt à quémander quelques euros qu’à jouer le militant alter’ dans les champs. L’autre débat concerne le respect de la fameuse « charte » des faucheurs stipulant que ceux-ci doivent agir à visage découvert. Les dernières actions en la matière montrent que les « militants » en question n’ont pas vraiment assumé leur responsabilité : fauchages de nuit, revendication par communiqué de presse, etc. On se croirait dans des belles heures du FLNC sur l’Ile de beauté ! Et enfin,  comble de l’ironie, les faucheurs se trompent de cible : croyant vandaliser des variétés tolérantes aux herbicides, ils saccagent en fait un programme de recherche.

Mais de tout cela, ne comptez pas sur Inf’OGM pour vous en parler, la Pravda des faucheurs n’aiment pas trop relayer les « débats » internes…

 

email
Commentaires
  1. Zygomar
  2. Enordi

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *