Glyphosate : le vrai coût de l’interdiction

Alors que Nicolas Hulot a annoncé le 30 août dernier l’intention du gouvernement de s’opposer à la ré-homologation du glyphosate et que les ONG écologistes mettent en œuvre tous les moyens d’intox médiatique pour soutenir cette décision, certains réfléchissent un peu plus aux conséquences catastrophiques pour notre agriculture.

Car pour l’instant, au grand désespoir de Nicolas Hulot, il n’y a pas pas d’alternative à cette molécule. Dernièrement, l’institut Ipsos a estimé à 2 milliards d’euros la perte nette pour l’agriculture française. La Fondation Concorde s’est attelée à la question pour la sncf. Dans une étude publiée en juillet dernier, elle donne des chiffres précis : « Cette interdiction entrainerait une multiplication par 16 ou 17 des coûts d’entretien des voies [..], passant de 30 millions d’euros à près de 500 millions d’euros ». Alors que la France cherche par tous les moyens de réduire ses déficits, peut-elle se permettre une telle interdiction? La réponse est clairement non.

email
Commentaires
  1. Visor
  2. Astre Noir
    • Seppi
  3. Jean-louis Hubsch

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *