« Les brebis et le pastoralisme participent davantage à la biodiversité que les loups »

loup

Une population en hausse de 22% sur un an, une présence signalée dans 30 départements désormais, 10 000 brebis tuées en 2016 et un coût de prédation de 22 millions d’euros d’argent public, canis lupus refait parler de lui ! Dans son éditorial de La France Agricole du 7 juillet, Yvon Herry, le rédacteur en chef web de l’hebdomadaire, demande à l’Etat de « prendre ses responsabilités et faire en sorte que la prédation baisse réellement, en autorisant un nombre de prélèvements à la hauteur du problème ». Car, rappelle-t-il, « le loup n’est plus menacé d’extinction » et les éleveurs « veulent (…) ne plus voir leurs animaux égorgés par un animal dit ‘protégé' ». Or « les brebis et le pastoralisme participent davantage à la biodiversité que les loups » sans parler du fait que « l’élevage contribue fortement à la vie économique des territoires, à l’entretien des paysages et à l’attractivité touristique ». De quoi justifier que le ministre de l’Ecologie « (entende) la souffrance des éleveurs » et « (ne se contente pas) de l’avis des environnementalistes et des 32 ‘personnalités’ qui ont récemment lancé un appel pour mettre fin au ‘massacre’ des loups, sans se soucier de celui des brebis », bref, qu’elle tranche clairement en faveur des hommes et des brebis. Affaire à suivre !

email
Commentaires
  1. un physicien
    • enordi
  2. Visor
  3. yann
  4. J-Lou
    • yann
      • yann
  5. Alex
    • Visor
  6. Alzine
    • Visor
  7. Alzine
  8. Alzine
  9. espinouse
    • Alzine
  10. Alzine
  11. Alzine
  12. Alzine
  13. Alzine
  14. Alzine