Perturbateurs endocriniens : Hulot serait-il aux mains du lobby de l’eau ?

Le 5 juillet dernier, le Canard enchaîné publiait un papier révélant quelques aspects méconnus de la vie de Nicolas Hulot et de sa « Fondation pour la nature et l’homme » avant sa nomination au ministère de la « transition écologique et solidaire ». Financements par des multinationales comme EDF (100 000/an ces dernières années), Veolia (200 000 euros/an), royalties empochées par Nicolas Hulot lui-même sur le marque Ushuaïa, manque de transparence des comptes de sa société « Éole Conseil » etc., on est loin de l’image « clean » de la personnalité préférée des Français.

Et avec son entrée au gouvernement, c’est une nouvelle façade de Nicolas Hulot qui pose désormais problême : les conflits d’intérêts. EDF, c’est le nucléaire, de quoi apaiser un peu les ardeurs du ministre dans la fermeture des centrales nucléaires. L’Oréal, ce sont les cosmétiques. Bizarre, sur le dossier « perturbateurs endocriniens », silence complet ! Véolia, c’est l’eau et encore une fois sur le dossier « perturbateurs endocriniens », le fournisseur « de solutions pour la gestion de l’eau, des déchets et de l’énergie » comme il se décrit sur le site de « Fondation pour la nature et l’homme » a tout intérêt à ce que l’attention du grand public soit bien orientée vers les « pesticides » et leurs « dégâts ». Sinon, comment faire accepter l’augmentation du coût de l’eau potable, et la mise en œuvre de technologies de plus en plus poussées visant à dépolluer l’eau ? On notera à ce propos la présence au gouvernement de Brune Poirson, élue député du Vaucluse, comme Secrétaire d’État auprès de Nicolas Hulot. Présentée sur son site de campagne comme « auto-entrepreneuse dans le domaine de l’innovation et de la responsabilité sociale des entreprises », celle-ci est en lien avec Veolia depuis de nombreuses années.

email
Commentaires
  1. Enordi
    • Daniel
  2. Enordi
    • Mag
  3. Enordi

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *