L’agriculture en tête des défaillances d’entreprises

défaillance

Tandis que les défaillances d’entreprises françaises ont reculé de 8% en 2016, l’agriculture s’est tristement distinguée par une hausse de 4,5% la même année, a indiqué la Banque de France le 10 mars dernier. La faute à l’endettement des éleveurs et des cultivateurs, pointe Axema, le syndicat des industriels de l’agroéquipement, mais aussi à la baisse des prix, aux intempéries, à l’épidémie de grippe aviaire… et peut-être également à l’agriphobie, parfaitement légale mais profondément immorale, que tentent de susciter des organisations radicales comme L214, 269 Life, Générations Futures, via des médias complaisants qu’elles utilisent en toute impunité pour diffuser leurs propagande quand ce n’est pas leur vision complotiste du monde. Les difficultés économiques du monde agricole et l’augmentation du déficit de la balance commerciale pour les fruits (+60% entre 2011 et 2015) et les légumes (+57% entre 2011 et 2015), voilà un véritable problème auquel ces associations militantes n’ont évidemment aucune solution si ce n’est de parler de « changer de système ».  Sauf que tout le monde il est anti-système surtout en ces temps électoraux, et pendant ce temps, nos agris crèvent dans l’indifférence générale. Il ne faudrait pas détourner l’attention du bon peuple des poules en batterie et des porcelets maltraités, non mais…

email
Commentaires
  1. Seppi
  2. Daniel
    • Marc

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *