Une végétarienne qui goûte de la viande : « C’est aussi bon que dans mes souvenirs »

peu avant d’éclater en sanglots parce que c’est du veau donc « c’est un bébé » et de prendre la résolution d’être végétarienne pour la vie. Les autres participantes à cette expérience sont dégoûtées (au point de recracher dans une poubelle) comme elles le seraient si elles consommaient de la nourriture végane qui n’en aurait pas l’apparence mais qu’elles jugeraient être réalisée à base de viande animale (voir nos posts ici et ). Car le véganisme, c’est avant tout dans la tête :

email

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *